mercredi 18 février 2009

Intérieur



Tout est à l'intérieur.
Vous connaissez cet album "Toujours rien?" de C. Voltz?
Ben, je suis comme le héros de cette histoire.
L'impression de passer ma vie à attendre.
Mais pour les semis, hum, il y a plus d'excitation, plus de promesses tenues que pour d'autres choses.
Comment dire?
C'est long, peu pratique en appartement.
(On manque déjà de place, les tables, les étagères, les bureaux -et aussi dessous- sont depuis longtemps en surcharge pondérale, alors quelle idée de saturer l'espace encore un peu plus???
L'accès aux fenêtres va se corser.)


Mais voilà, c'est inexplicable, j'ai envie, point.
Et je ne me lasse pas de contempler des sachets de graines arrivés par la poste.
De toutes sortes:
des pointues, des rondes, des ovales, des blanches, des noires, des marrons, des in-vi-si-bles- et des grosses dondons, des bizarres à "ailettes" qu'on pourrait confondre avec des...poux?
Des toutes plates,un peu beiges.

L'invasion de notre intérieur a donc débuté par:
Les oeillets chabaud blancs.
Pour le semis que l'on peut pratiquer de fin janvier à fin avril, il faut un terreau bien drainant et les couvrir d'une très fine couche de celui-ci car la lumière facilite la germination.
Ceux-ci fleuriront en été: "très parfumés, fleur géante double";
"rustiques jusqu'à -20°", trop fort.
Mais je ne comprends pas tout: annuelles / vivaces /ou bisannuelles?
La description incluait les trois termes.
De quoi me laisser perplexe quelques temps.
On verra.
Si ces graines arrivent à germer, les plants seront mis en place au coin blanc, après "tout risque de gelée".
(C'est rustique mais ça craint les gelées. Le monde m'est plus qu' étrange parfois.)

Pour la suite des semis il y aura l'aventure
des Pavots blancs de Perse, des mêmes pavots de Perse mais "bleu", d'autres pavots aux fleurs géantes doubles, qui ressemblent à des fleurs de pivoines, aaah, je défaille.
Et encore des Ancolies.

Ces fleurs aux feuillages si léger qui se ressèment ensuite toutes seules.
J'en ai pris plusieurs variétés, toutes "à semer directement en terre de fin mars à fin août".
Je me demande si je dois faire des semis en intérieur pour avoir plus de chance qu'elles survivent.
Au zardin, il y a beaucoup de plantes vigoureuses qui sont là naturellement.
Quand je nettoie un coin de terre, plein de graines de "mauvaises herbes" y sont déjà, prêtes à démarrer au premier soleil et à la première averse.
Comment les petites nouvelles peuvent pousser alors?
Si quelqu'un a des idées heureuses à partager, je suis preneuse;
(Sans doute je me pose trop de questions et pas forcément les bonnes!)

Et des Baptisia Australis.
(Ce sont des vivaces fleurissant bleu indigo de mai à juillet au feuillage vert pâle, haute jusqu'à 1m50, question rusticité, le thermomètre peut descendre jusqu'à -30°, heu, ça ira, non?)
J'en ai deux sachets de 8 graines, mais là je n'ose pas me lancer car les indications me paraissent aberrantes:
"Faire tremper les graines 5 secondes dans l'eau bouillante",
" puis 24heures dans l'eau tiède".
"Puis semis en place à partir de fin avril".

Avant de commettre l'irréparable: ébouillanter des graines, aaaah, il me faut des avis ou trouver moi-même des renseignements...
L'eau tiède -ça je connaissais- mais la première phase m'inquiète bigrement.
(Comme j'y vais, oui, je prends ça très à coeur.)

Jardinier(ère)s de passage, toutes expériences de semis d'ancolies -d'abord dedans ou direct dehors?-, de baptisia australis-eau bouillante?- seront archi bienvenues...

6 commentaires:

flo a dit…

bzour !
incroyable, cet album "toujours rien", ma sœur me l'avait offert, elle l'avait acheté au salon du livre de jeunesse et fait dédicacer par l'auteur!!il est vrai qu'il accompagne drôlement bien des recettes de poussage!

gwenzardin a dit…

coucou Flo,
cet album me plait aussi depuis longtemps, j'adore cet illustrateur.
Sinon pour le "poussage" toujours rien...Mais trop peu de jours pour s'inquieter!!

Anne-Marie S a dit…

oui, on attend, on surveille, on espère... ces petites graines semées, c'est comme une prommesse du printemps...

sophie a dit…

Bizarre cette histoire d'eau bouillante! Personnellement, je mettrais plutôt les graines un peu au frigo pour simuler l'hiver, puis un peu dans l'eau tiède avant de semer! Mais ces propos n'engagent que moi qui n'ai pas la réputation d'être une grande semeuse! Bonne chance, tiens-nous au courant!

gwenzardin a dit…

Sophie,
oui, trop bizarre cette eau bouillante...
J'ai fait un essai dans 6 petits godets de tourbe après avoir laissé tremper 24h en eau tiède.(J'ai zappé l'eau bouillante)
J'attends...
Les oeillets blancs ont sorti 2mm de tête verte.Mais ce n'est qu'une minuscule étape!

Eve a dit…

Ah oui, cet album est vraiment très chouette ! Je l'aime beaucoup !
Toujours aussi chouette de visiter ton zardin ... On s'y croirait !
Bises.
Eve