dimanche 31 août 2008

Odeurs d'été



Je voudrais conserver la bonne odeur des collines, des feuilles mouillées,
de la menthe sauvage écrasée.
Le dernier jour un volubilis s'est décidé à fleurir.
De tout l'été, je l'avais oublié dans un pot et laissé derrière une touffe de menthe.
Les asters en boutons ont eu la bonne idée de s'entrouvrir pour que je parte en connaissant leur couleur.
Vite j'ai mis les boutures de lauriers roses en terre.
Ils sont bien partis, je suis contente, reste à savoir s'ils résisteront à l'hiver?
On verra bien.
Ramassé une dernière fois des prunes sauvages et zou fermé la cabane, la mort dans l'âme.
L'été au zardin est passé si vite, une suite de plaisirs simples et magnifiques.
Soirées avec les amis dehors ou dedans selon la chaleur ou la fraîcheur.
Des paquets de bougies.
Des bonnes choses à manger.

Des guirlandes de journées estivales il restera:

-des coquelicots et leurs capsules prêtes à ensemencer n'importe quel coin,


-des gros lézards, des minis aussi,


"Maman, y a un gros lézard qui me regarde. "

-la rhubarbe visitée par d'étranges punaises grises qui semblent avoir élu domicile sur ses grandes feuilles et lui font des petits trous,


-les douces armoises avec de rares boutons de rose


-les petits nuages certains matins


-les prunes à cochon (ou de St Antoine, c'est comme on veut.)
Ben des tartes, des clafoutis, quelques compotes et confitures, un régal inattendu car point de prunes les autres années.
-la première framboise Zeva, aaaah!!! ( Délicieuse, miam, trop court, l'été prochain est attendu avec impatience.)

Et le figuier qui embaume de ses feuilles rugueuses, il pousse à toute allure,
impressionnant.

3 commentaires:

flo a dit…

pensée pour la petite framboise...
et je me demande si Miss Zardine va aller bientôt chez Mr Ratiches?

gwenzardin a dit…

ah oui, elle était petite mais savoureuse cette framboise...
sinon miss Zardine a un programme serré incluant Mr Ratiches, oui, oui!

sophie a dit…

J'ai la même nostalgie de l'été qui se termine alors que j'ai l'impression de ne pas l'avoir vu passer! Les premières noix tombent déjà!